dimanche 9 octobre 2016

Blogging from post Keynesianism


La posture, c’est moitié osseux, moitié dans la tête. A peu près. Quand tu viens de la génération pour laquelle le problème le plus identifié sont les scolioses, ça prend plus d’épaisseur. Les gens juste un peu plus vieux, à la télé, on leur parlait du sida, ceux d’après, des pédophiles sur Caramail. Mes congénères et moi, ce sont les problèmes de colonnes vertébrale, de cartables surchargés, du tiens-toi droit. Les lombaires, la nuque et les omoplates comme point central des préoccupations, c’est peut-être pour ça que j’ai la tête un peu rentrée dans les épaules.  Du coup, tu vois tout légèrement en contre-plongée.

À un moment, les gens ont inventé les livres et puis la pellicule ou la pénicilline et c’était cool. Et puis à d’autres moments, ils ont inventé la calculette et puis le cryptage de data, et c’était encore pas mal. Et puis à encore d’autres moments, il a paru pertinent de créer l’action de préférence à droit de vote aménagé et puis les crédits captifs indexés, et là c’était déjà plus curieux. Ça encore, ce sont les trucs dont j’identifie le fonctionnement et l’usage (type oublier qu’on va mourir ou bien ouvrager un luxe de détails dans le fonctionnement des économies de marché, c’est presque pareil), le reste m’échappe déjà plus.

Oui, que c’est naïf et puéril comme appréhension! Et sinon on peut juste se dire que c’est la persistance du vieux monde et décider de faire sans. Et puis la rédactrice de ces lignes n’est pas exactement post grand capital. C’est juste l’expression d’une perplexité, peut-être un truc de posture encore, cette fois-ci celle de la moitié dans la tête. C’est une pose de combat, ou de dépit, c’est selon, ça dépend de l’histoire que tu racontes.

Et moi, je m’identifie toujours à la petite fille aux monstres, qui leur parle dans sa chambre, Mercredi Addams et Lydia dans Beetlejuice, et ça commence à faire un peu tard pour ça. C’est juste que j’ai passé quasiment toute ma vie à l’école, ça laisse plein de place, ça en crée pas mal aussi. A côté, je sais rédiger des contrats et trouver le greffe de la douzième. L’appréciation de ces éléments dépendra de l’échelle de valeurs de l’interlocuteur.

Parce qu’en fait, j’ai besoin que tu parles pour moi, ça c’est pas mon rôle.  Moi j’écris de quelque part sous ma capuche, c’est à toi de faire les phrases à voix haute, de dire ce qu’il faut avec des tournures élégantes et de l’aplomb. C’est là qu’aboutit ma réflexion étendue sur la place à occuper, sur la posture à tenir, moitié osseux, moitié dans la tête.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire